Présentation de Saint-Bonnet-Le-Château

Saint-Bonnet-Le-Château, avec sa Collégiale et ses quartiers historiques, située sur un plateau du Forez méridional à plus de 850m d'altitude est souvent nommée comme la perle du Forez ou le Mont St Michel du Forez.

 

Avec ses 1600 habitants, Saint-Bonnet-Le-Château est la véritable "ville" à la campagne: Le centre-bourg n'est qu'à 1km des secteurs boisés.

 

Saint-Bonnet-Le-Château, Chef-lieu du canton est la seule Commune de la Communauté de commune à avoir "tout d'une grande ville".

Création gratuite et facile

Créer un site Internet facilement

Tourisme

Partez à la découverte des portes médiévales, de la promenade des remparts et des rues pavées. Saint-Bonnet-Le-Château vous accueille pour un voyage du Moyen-Âge à aujourd'hui.

Vous pourrez découvrir La Collégiale et le Bourg Médiéval en visite libre ou guidée.

 

Au cours de la visite guidée de La Collégiale, vous passerez la porte de la bibliothèque du XVIIIème siècle et de la Chapelle basse entièrement peinte de fresques du XVème siècle. Notre guide vous dévoilera également les secrets du Gothique forézien.

Le plan d'eau de Saint-Bonnet-Le-Château

Le plan d'eau est ouvert toute l'année et est destiné à la pêche et la baignade.

En juillet/août, la baignade est surveillée à partir de 13h, un snack et disponible et une location de pédalos est possible.

Le plan d'eau dispose de tables de pique-nique, des jeux pour enfants et une promenade ombragée tout autour.

Les chiens sont interdits dans l'eau.

Il est possible de faire un barbecue, uniquement sur pieds.

 

Un peu d'Histoire...

Situation géographique

 

Saint-Bonnet-Le-Château s'élève sur un plateau à 870m d'altitude, à la porte du pays arverne. La ville se développe à l'époque médiévale puis prospère autour d'activités marchandes aux XVème et XVIème siècles.

 

Les versitges des fortifications et les belles demeures bourgeoises qui ont traversé les siècles confèrent à Saint-Bonnet-Le-Château un grand intérêt historique et architectural.

 

Saint-Bonnet-Le-Château doit son nom à Saint Bonnet, évêque de Clermont mort à Lyon en 710 au retour d'un voyage à Rome. La tradition veut que ses reliques furent transportées de Lyon à Clermont par la voie d'Aquitaine et que plusieurs paroisses prirent le nom du Saint lors de leur passage.

 

Une ville médiévale fortifiée

 

Vraisemblablement au début du XIIème siècle s'est construit le château fort qui met la ville à l'abri des attaques extérieures. Ce château a aujourd'hui disparu et le couvent des Ursulines a été construit à son emplacement en 1620.

 

La Guerre de 100 ans et les Jacqueries qui marqueront le XIVème siècle conduisent Saint-Bonnet-Le-Château à renforcer sa protection.

 

A partir de 1357, la ville s'entoure de fortifications formées de courtines (murailles) jalonnées de tours circulaires et entourées d'un fossé large et profond. Six portes permettent d'entrer dans la ville, protégées par des ouvrages avancés ou des tours. La ville de Saint-Bonnet-Le-Château restera en grande partie contenue dans son enceinte jusque vers 1820.

 

Un siècle et demi de prospérité marchande

 

Le XVème siècle est un siècle de prospérité marchande. Les familles opulentes se dotent d'importantes demeures dont un grand nombre subsiste de nos jours. En 1400 commence la construction d'une nouvelle église, spectaculairement dressée sur un piton rocheux. La Collégiale, ainsi nommée parce que desservie par une communauté de prêtres sociétaires, connaîtra différents agrandissements au fil des siècles et sera classée au titre des Monuments historiques en 1922

 

Des attaques répétées

 

Le déclin de Saint-Bonnet-Le-Château commence en 1562: le Baron des Adrets, chef protestant, s'empare alors de la ville, saccage l'église et en brûle les archives, pille, incendie, massacre. Le début du XVIIème siècle ne sera guère plus clément: la ville est livrée à des réquisitions et des pillages par les nombreuses troupes de passage et la peste y fait des ravages. Saint-Bonnet-Le-Château ne se remettra jamais réellement de ces attaques successives.